RecordDetails
Paris : La Découverte, 1999.
1 v. (125 p.) : couv. illustrations ; 19 cm.

Remontant à ses origines, l'auteur montre que cette "barbarie douce" est pour une part le résultat du ralliement de la gauche moderniste au libéralisme, du déploiement du thème de la modernisation dans l'ère du vide des années quatre-vingt et de la décomposition culturelle qui l'a rendue possible. Il explore les pistes d'une résistance possible pour que la modernisation puisse trouver un sens.


http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb370405205