RecordDetails
Paris : Fourbis, 1997 (92-Ch�atillon-sous-Bagneux : Impr. SEG)
167 p. ; 19 cm.

Personne n'a l'id�ee de se faire voler une contrebasse. Que perd-on �a se faire voler sa contrebasse ? Que perd-on quand on vous vole une Pollmann au vernis sombre, avec son dos galb�e ? Quelle �ame ? Quel sourire ? On m'a vol�e ma contrebasse dans la nuit du 10 juin 1995, sur un trottoir de Belleville. Ce qui est moins stup�efiant que ceci : on me l'a rendue, trois mois plus tard, le 9 septembre.