RecordDetails
Paris : Ed. du Seuil, c1996
283 p. : ill. ; 18 cm.

Un monologue fait de divagations, vagabondages de la mémoire où le cinéaste raconte surtout comment l'idée d'un film s'offre à son imagination, comment il l'aborde en esquissant des petits dessins. A chaque ligne, on retrouve les jeux troublés du maquillage, de la fiction, de l'illusion, de l'imagination.