RecordDetails
Paris : A. Colin, 2004.
x, 292 p. ; 21 cm.

L'auteur, spécialiste du cinéma et de la télévision, étudie la trajectoire du cinéaste dans les années 60. J.-L. Godard, notamment avec son film A bout de souffle, adhéra à la Nouvelle Vague, mais abandonna ses convictions en quelques années. J.-P. Esquenazi montre que cette évolution est une traduction et une réponse à la vie intellectuelle française et à la culture industrielle.


http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb39902403s