RecordDetails
Rennes : Incertain sens ; Cesson-Sévigné : Éd. Théo, DL 2005 (35-Cesson-Sévigné : Impr. du Sagittaire)
1 vol. (93 p.) : tout en ill. en noir et en coul. ; 21 cm.

Tiré du site d'Incertain Sens: "Têtes ou queues et La Gamme résultent d'échanges autour de Moby Dick de Herman Melville, engagés par l'auteur à l'occasion d'une résidence d'artiste à la Médiathèque de Saint Herblain en 2002. Le livre, s'il en est, celui de Melville - inachevé et inépuisable, vériste jusqu'à être prophétique, donne lieu à d'autres livres : ceux de Christophe Viart, dont deux sont pour l'instant sortis, qui, autour de Moby Dick , tissent un espace imaginaire d'infinies associations d'images, de formes, d'événements... Seules les légendes qui en précisent les sources accompagnent ces images dont le sens vient souvent des relations qui les lient à d'autres images ou à d'autres textes ; ces associations, il faut les rechercher parfois avec beaucoup de Witz. En effet, de multiples textes les traversent, ceux de Melville bien sûr, mais d'autres également, de même que les images - celle de la baleine en premier lieu ou du Léviathan - fondent la puissance de Moby Dick".

Tiré d'un feuillet explicatif: ""La gamme" et "Têtes ou queues" sont deux livres sur un livre : "Moby Dick". Ils sont nés de la rencontre entre ce texte et d'autres textes. Ils représentent une lecture composée d'images de l'oeuvre de Herman Melville. Ils rassemblent des photographies et des reproductions hétérogènes qui empruntent à tous les genres possibles comme aux sources les plus diverses. Ils réunissent la littérature, les arts plastiques, le cinéma, la musique, l'histoire, la philosophie ou l'actualité contemporaine. Des pages d'ouvrages reproduites ou des couvertures de livres sont liées à des coupures de pressse, des cartes postales succèdent à des vignettes de bande dessinée, des photographies renvoient à des gravures. Toutes ces images découlent d'autres images. Il ne s'agit plus d'écrire mais de lire. Le lecteur est voyant. Les images remplacent les mots. Issues de lectures faites par d'autres, fruits de nombreuses rencontres, elles ont été données par tout un chacun, participant occasionnel, collaborateur assidu. Les deux livres prolongent la fiction dans notre mémoire collective. Elle est un agencement entre des souvenirs, des gestes, des oublis. "Moby Dick" est ainsi le livre de nos vies. De notre enfance et de notre raison, de nos rêves et de nos effrois, de nos réalités et de nos utopies. Les deux livres publiés aux éditions Incertain Sens et Théo marquent deux étapes d'un voyage dont le terme n'est pas fixé. D'autres livres le prolongeront. "La gamme" et "Têtes ou queues" empruntent leur titre à deux chapitres de "Moby Dick". La gamme, ou le "gam", désigne la rencontre amicale de vaisseaux baleiniers sur les parages de pêches. Le chapitre "Têtes ou queues" se réfère à la juridiction britannique qui ordonnait le partage de chaque baleine capturée en deux parties pour être offerte au Roi et à la Reine : manière de diviser les choses qui ressemble à la séparation d'une pomme en deux. La formule "Têtes ou queues" rappelle les expressions voisines : "tête à queue", "tête sur queue", "sans queue ni tête" pour désigner un mouvement de retournement ou ce qui semble n'avoir ni début ni fin."


http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb40002347f