RecordDetails
Lagrasse (Aude) : Verdier, 2001.
309 p. ; 22 cm.

L'expérience de l'effondrement du monde, de l'ouverture de l'abîme a pour conséquence une extrême souffrance où tout sens semble irrémédiablement suspendu. Le mot nuit engage un autre enjeu : affronter l'épreuve elle-même. Peut alors commencer un travail sur une certaine époque de la pensée : ouverte par son attention à l'irréductibilité de la nuit, elle s'était largement reconnue en Blanchot.


http://catalogue.bnf.fr/ark:/12148/cb372249325